Lifestyle

Une maison saine pour un corps sain

Vivre dans un logement sain et confortable demande moins d’efforts qu’on pourrait le penser. C’est aussi beaucoup plus économique que ce que l’on voudrait nous faire croire ! Voici les pratiques à adopter pour bien entretenir sa maison.

Robinetterie brillante, plaque de cuisson étincelante, vitres transparentes, parquet ciré, toilettes récurées… votre maison respire la propreté ! Le doux parfum de lavande planant dans l’air peut d’ailleurs en témoigner. 

Vraiment ? Pas si sûr… Cette odeur qui vous est agréable peut malheureusement être nocive pour votre santé, à l’instar des nombreuses autres substances contenues dans les produits d’entretien ménager. « Nettoyer la maison, c’est assurer un nettoyage qui garantit l’hygiène des lieux et la santé des occupants », explique Étienne Delooz, biologiste et responsable du projet Santé-Habitat chez Espace-Environnement ASBL. « Le nettoyage peut déjà simplement être réalisé à l’aide d’un torchon et d’un seau d’eau, pour enlever la poussière notamment. Pour le choix du détergeant, le mieux est de choisir le produit le plus simple possible, qui va se dégrader le plus vite possible, donc exempt de parfums, de conservateurs ou d’additifs qui polluent l’espace intérieur. »

Les produits simples, ce sont notamment le savon noir, le savon de Marseille, le bicarbonate de soude ou les cristaux de soude. « Des produits qui, finalement, ne sentent pas. Mais le propre ne sent rien ! C’est un message essentiel à faire passer. Si l’on veut parfumer sa maison, c’est autre chose, mais cela ne correspond pas au nettoyage à proprement parler de la maison. » 

Pour le dépôt calcaire, l’ajout d’un acide s’avère nécessaire. Mais, encore une fois, un produit simple comme le vinaigre remplit totalement cette fonction. Et attention, « simple » ne signifie pas « naturel ». « Le produit dit naturel étant à la mode, cette appellation est souvent employée à des fins publicitaires, de greenwashing », avertit E. Delooz. « D’un autre côté, les huiles essentielles, par exemple, constituent effectivement des produits naturels, mais ce sont des produits hyper concentrés, hyper actifs, vis-à-vis desquels il faut être vigilant. »

Globalement, les polluants que l’on retrouve dans les maisons sont de trois types : chimiques (fumée de cigarette, matériaux de construction, meubles, perturbateurs endocriniens, parfums…) ; biologiques (acariens, moisissures, polluants liés aux animaux domestiques…) et physiques (champs électromagnétiques, radon…). « En fonction des polluants, de leur taux concentration à l’intérieur des habitations et de la sensibilité des occupants, leur action sur la santé sera plus ou moins importante, allant des problèmes respiratoires aux cancers des poumons ou nasopharyngés, en passant par la toux, les allergies, les maux de tête, la fatigue ou encore les infections », prévient Dr. Martyna Kuske, coordinatrice scientifique du SAMI-Lux (Service d’Analyse des Milieux Intérieurs de la Province de Luxembourg).

Le mieux est de choisir le produit le plus simple possible, qui va se dégrader le plus vite possible.

— Étienne Delooz

Pour protéger sa santé et celle des personnes les plus fragiles – des enfants en particulier –, l’important est avant tout, et surtout, de renouveler régulièrement l’air intérieur de la maison. Via un système de ventilation mécanique (qu’il faut veiller à entretenir !) ou, tout simplement, en ouvrant les fenêtres. « Il est important d’aérer sa maison au minimum deux fois par jour, trois fois idéalement, 10 à 15 minutes, fenêtres grandes ouvertes », insiste Dr. M. Kuske. Cette façon de procéder permet d’éviter les pertes énergétiques, car elle renouvelle entièrement l’air de la pièce sans refroidir les murs. On évacue ainsi les polluants et l’humidité, en faisant entrer un air plus sec, généralement moins pollué. « Des études ont révélé que les concentrations de polluants à la maison sont souvent 10 fois plus élevées à l’intérieur qu’à l’extérieur, même dans les villes. »

19.02.2021
par Angelika Zapszalka

Découvrez plus

Article précédent
Article suivant