Lifestyle

La durabilité, un critère de choix ?

30.09.2021
par Fokus Online

Construction durable, écoconstruction, optimalisation, performance énergétique, économies d’énergie… Des termes devenus incontournables dans notre quotidien. Et à raison.

Le 29 juillet 2021 fut le Jour du Dépassement. Depuis cette date, l’humanité a déjà dépensé l’ensemble des ressources que la Terre peut régénérer en une année. Ce jour tombe chaque année un peu plus tôt, 2020 excepté. Les catastrophes climatiques que le monde a connues ces dernières semaines nous confirment que notre climat change.

Face à ces constats, il est nécessaire de réduire urgemment notre empreinte écologique et de penser aux générations futures. Objectifs : la réduction des émissions de gaz à effet de serre et la neutralité carbone pour 2050.

Le secteur immobilier doit bien entendu contribuer à ce vaste chantier. Il est absolument primordial de construire ou de rénover de manière durable. L’amélioration de la performance énergétique des bâtiments constitue une partie de la réponse au défi énergétique actuel. De nouvelles technologies énergétiques se développent pour améliorer le niveau d’isolation thermique des immeubles, leur étanchéité à l’air, leur ventilation, le rendement des systèmes de chauffage et de production d’eau chaude, le recours aux énergies renouvelables… De nouveaux matériaux durables et souvent recyclés font également leur apparition sur le marché. La mécanique semble en marche.
Répondre aux normes énergétiques est tout aussi essentiel dans le cadre d’une nouvelle construction. En Région wallonne, les nouvelles habitations doivent répondre à la norme « Q-ZEN », c’est-à-dire avoir une consommation d’énergie quasi nulle.

Si la Terre nous remerciera, il en va de même de notre portefeuille. Tous ces aménagements durables et toutes ces technologies écologiques auront un important impact sur notre facture énergétique.

Dès lors, qu’attendons-nous ? Il faut renforcer la communication à ce sujet, sensibiliser toujours plus, montrer l’exemple, informer sur les incitants et aides qui existent pour les particuliers et les professionnels… Le secteur immobilier doit agir, la planète ne peut plus attendre.

Par Caroline Lejeune
Présidente de FEDERIA

Article précédent
Article suivant