DIY
Maison

Bricoler et chiner pour donner du cachet à votre intérieur

23.09.2022
par Bastien Craninx

Dites adieu à l’aménagement intérieur standardisé pour créer votre propre ambiance. En pratiquant le DIY et en chinant des meubles d’occasion, vous optez pour une solution écologique et qui vous ressemble. 

S’il y a bien une tendance qui prend de l’ampleur ces dernières années dans le domaine de l’aménagement intérieur, c’est bien le Do It Yourself. Et pour cause, le principe est simple : réaliser ses meubles, sa décoration et ses objets du quotidien par ses propres moyens. « Vous créez votre propre univers chargé d’histoires, et dont vous ne changerez pas chaque année », explique Elise Boon, directrice de l’asbl ‘’Fais-le toi-même’’. Car derrière son côté fun, c’est aussi ça, le but de la mouvance DIY : inscrire son intérieur dans une optique plus durable.

« Malheureusement, la pratique est de plus en plus détournée par les grandes enseignes » poursuit Elise Boon. Or, des réalisations maison à base de matériaux produits en masse et provenant de pays loin de chez nous n’auraient strictement aucun sens. « Il faut viser le réemploi et les matériaux responsables. » Pour ce faire, il est donc recommandé d’aller chercher ses matériaux dans des recycleries ou des ressourceries. 

Il faut viser le réemploi et les matériaux responsables.

- Elise Boon, directrice de l’asbl Fais-le toi-même

Et qu’en est-il du matériel ? Si vous ne disposez pas d’outils à la maison, ne foncez pas pour autant en acheter. Il existe en effet de nombreuses formules vous permettant d’en emprunter ou d’en louer près de chez vous. N’oubliez pas les coopératives locales, car même si elles sont encore peu nombreuses en Belgique, il existe déjà un peu partout des façons de partager du matériel avec ses voisins ou dans des ateliers collectifs (dans les “Repair Cafés”, par exemple). 

Si beaucoup seront séduits par l’idée de se réapproprier leur intérieur, certains n’auront pas nécessairement l’envie de bricoler eux-mêmes. Dans ce cas, une autre solution existe : chiner. Pour ceux qui préfèrent chercher la perle rare, pourquoi ne pas mettre en pratique la méthode AIBI, une méthode basée sur sa propre introspection et développée par Nafi Rêve. « L’idée est de chercher des meubles ou décorations qui répondront à des aspirations et à des besoins personnels plus qu’à des tendances marketing », explique la décoratrice d’intérieur. « L’industrie met dans la tête des gens que l’on doit assortir tous les éléments d’une même pièce. Mais osons plutôt dépareiller ! » Tout comme pour le DIY, le fait de chiner confère un supplément d’âme aux meubles. Une alternative écologique et créative pour vous sentir bien chez vous.

Article précédent
Article suivant