Fêtes

Offrir une petite révolution

16.12.2020
par Fokus Online

Plus que quelques jours pour trouver le cadeau idéal. Cet exercice réitéré chaque année finit par devenir mécanique. Et l’inspiration, inexistante. Vous pourriez cette année offrir à ceux que vous aimez un supplément d’humanité et de sens. Entre cadeaux solidaires et belles expériences, offrez de l’inédit !

Peut-on changer le monde par nos petites actions ? Sans doute pas. Ou du moins, pas tout seul. Aujourd’hui, des associations et des entreprises se battent pour cela. Et si, en offrant vos cadeaux de Noël, vous pouviez les y aider ? Amélie, étudiante à l’ULB, a fait ce choix. « Je viens d’une famille assez traditionnelle. Beaucoup d’emballages et de cadeaux. On ne faisait pas beaucoup attention à leur provenance ou leur utilité. »

Depuis 5 ans, elle essaie de transformer ses habitudes. Tant pour son engagement pour l’écologie que pour l’implication sociale et éthique de ses actions. « J’essaie de faire des cadeaux qui soient plus immatériels. Ça peut être des places pour un spectacle, un voyage ou une expérience » explique la jeune femme.

Essayer, réaliser, sentir, voir, toucher plutôt que posséder. L’expérience à la place de l’objet est l’une des tendances qui prend de l’ampleur ces dernières années ! Offrir des cours de cuisines, une box pour un week-end en amoureux ou même un vol au-dessus de la campagne… Des cadeaux qui peuvent faire décoller (sans jeu de mot !) un Nöel, souvent rempli de babioles venues par conteneur de l’autre bout de la planète. Des petits cadeaux qui permettent surtout de dire l’affection que l’on porte à celui à qui on l’offre. 

Il n’est pas toujours possible, toutefois, d’échapper aux traditions. « Si je dois faire un cadeau matériel, je choisis d’aller dans des boutiques écoresponsables ou éthiques. À ce propos, j’aime beaucoup le centre commercial Yuman (Bruxelles). » Niché près de l’avenue Louise, c’est le premier centre en Belgique à ne proposer que des produits et services durables. Il s’inscrit dans une démarche zéro déchet, slow design et de l’économie circulaire. Certaines associations ont aussi des boutiques. Du Rubik’s Cub « chat » de la SPA au bento d’Amnesty International, en passant par les livres jeunesse de l’Unicef,
leur choix de cadeaux se diversifie d’année en année ! 

Le seconde main est aussi une alternative. « J’ai commencé par des cadeaux écoresponsables et éthiques, mais neufs », continue Amélie. « Puis j’ai offert un cadeau éthique accompagné d’un cadeau de seconde main. Enfin, seulement le cadeau de seconde main. J’ai dû expliquer que ce n’était pas le cliché de l’objet dégradé ou de mauvaise qualité. » Parmi ses boutiques favorites : Oxfam et les Petits Riens !

Et pour les plus engagés, offrez une chèvre Oxfam ! Derrière le slogan qui prête à rire, Oxfam vous propose de faire un don au nom de l’un de vos proches, puis de lui offrir une carte humoristique qui servirait de certificat. Amélie a déjà reçu ce type de cadeau. « On m’avait offert une plantation d’arbres. Et j’ai adoré. En plus, je recevais des nouvelles par email. » 

Ces cartes s’achètent toute l’année, « même si c’est vrai que pendant les fêtes, les ventes fonctionnent mieux », selon Thomas Maertens, d’Oxfam-Solidarité. « “Oxfam s’emballe” a été la première à proposer ce type de cadeau, à la fois “fun’’ et solidaire. Depuis, d’autres ONG ont aussi adopté le concept. » D’après l’association, il y a 10 ans, elle vendait environ 1000 cartes par an. Un chiffre qu’elle a doublé depuis. L’idée d’une carte séduit davantage qu’un simple don. Parce qu’il y a toujours un cadeau à déposer sous le sapin. « Un autre avantage à ne pas négliger », rappelle Thomas Maertens, « c’est qu’il s’agit toujours de don. À partir de 40 euros d’achat par an, une attestation fiscale est délivrée. » Vous récupérerez ainsi 45 % du montant, de quoi vous inciter à la générosité.

Article précédent
Article suivant