Fêtes

En 2020 : prenez les fêtes du bon côté

16.12.2020
par Fokus Online

L’angoisse des fêtes est, cette année, doublée de la peur de les annuler… La clé ? Refuser le fatalisme et voir le verre à moitié plein. Cédez à l’humour et à la dérision grâce à l’humoriste belge Zidani, qui décrypte pour vous ces fêtes hors normes. Attention, second degré requis.

Dire que les fêtes de fin d’année 2020 seront différentes des précédentes est un véritable euphémisme. Pourtant, qu’on se le dise : morosité et belgitude ne font jamais bon ménage. Optez plutôt pour une bonne tranche dérision et riez un bon coup. Haut les cœurs ! Pensez aux avantages !

Selon une étude réalisée par Deloitte (2018), vous auriez dépensé en moyenne pas moins de 441 € pour les fêtes de fin d’année. Cadeaux, nourriture et boissons, ça chiffre ! En 2020, oubliez les cadeaux. Rien ne vous y oblige plus ! Rangez votre portefeuille ! Et si l’envie vous prend tout de même de le sortir, faites-vous plaisir. « Prévoyez un budget literie, livres et surtout skis », conseille Zidani. « Et si vous aviez acheté des kayaks, utilisez-les comme luge ! » Parce qu’une année comme celle-ci ne peut se finir qu’en véritable tempête de neige. « Et puis après tout, une combinaison et un masque de ski seront particulièrement en cette période de gestes barrières. »

 

 

 

 

 

Il faut toujours être dans un état d’optimisme formidable parce que ça n’a aucun intérêt d’être malheureux.— Zidani, humoriste belge

La limitation de votre bulle sociale vous pose un problème éthique ? C’est vrai qu’il faudra choisir entre tonton Gaston (et ses blagues reloues) et tantine Claudine (et ses migraines plaintives). Quel dilemme… Deux solutions s’offrent à vous : la 1ère, faites éclater votre bulle de confort et prévoyez des vidéocalls endiablés avec vos best friends et toute la famille (oui, même tonton et tantine). Ou, 2e solution, pratiquez le tri sélectif : « ce n’est pas le moment de faire une grosse fiesta, donc osez enfin assumer que vous aimez passer vos fêtes seul ! Ne vous sentez plus obligé d’inviter des gens pour marquer le coup ! » propose Zidani. Encore que de mauvaises langues vous conseilleront d’inviter ceux qui font les plus beaux cadeaux… Quant à savoir ce que vous allez manger, soyez ra-tion-nel, comme le martèle Zidani. « Il est complètement crétin de vouloir faire la cuisine soi-même quand on ne sait pas cuisiner. De toute manière, à la fin du confinement, on aura tous fait une belle indigestion. Et pensez à éviter la dinde : histoire qu’elle, au moins, passe une bonne année ! »

Les marchés de Noël et les foires ? Condamnés également. Pas de balade entre les lumières aveuglantes, les musiques de Noël et la foule de badauds. Et ça, pour Zidani, c’est la meilleure nouvelle du confinement ! « Ça pue la frite et la choucroute ! C’est quand même le seul lieu que tu traverses pour aller prendre ton métro où tu prends 5 kilos en 5 minutes… » Son idée pour endiguer ce problème les prochaines années ? Ouvrir ces marchés de Noël toute l’année, mais en faire des parcs privés. « Ben oui, comme Walibi ! Bon, on n’aura plus l’occasion de s’acheter un beau chapeau. Mais Damart fait aussi de la livraison à domicile, hein ! » 

Enfin, si vous sentez que rater Noël et le Nouvel An cette année pourrait vous briser le cœur, ne tergiversez pas! Acceptez l’alléchante proposition de Frédérique Jacobs, cheffe du service d’infectiologie à l’hôpital Érasme : reportez vos célébrations de fin d’année en juillet-août 2021 ! Une idée qui ne déplaira pas à notre humoriste : « quelle idée déjà d’avoir mis les fêtes de fin d’année en décembre. On fête Jésus, d’accord ! Mais là où il est né, il faisait bon toute l’année. La proposition est donc plus qu’intelligente ! » 

Article précédent
Article suivant