Fêtes

3 questions à… Jan Verlinden, Chief Lemonade Maker, Ritchie

16.12.2020
par Fokus Online

Pourquoi est-ce important à l’heure actuelle d’avoir des marques nationales dans le domaine des boissons?

« Pour réhabiliter la tradition d’antan. Il faut savoir que dans le temps, chaque brasserie avait son soda qui était consommé autour de l’église du village. Les bières ou les limonades étaient des produits assez lourds et difficiles à transporter. Mais à partir des années 70, les petites brasseries ont disparu et tout a été repris par les grandes sociétés internationales comme Coca-Cola, PepsiCo et “Interbrew” (aujourd’hui bien plus américaine que belge). On a donc perdu une partie de notre héritage. Il faut se le réapproprier. »

À quoi reconnaît-on qu’un produit est de bonne qualité belge en général ?

« Quand le Belge produit quelque chose, il cherche toujours à en être fier. C’est pour ça qu’on travaille avec les meilleurs ingrédients. Prenons le chocolat par exemple. On reconnaît qu’il est belge parce qu’on met plus de cacao à l’intérieur, au contraire des Anglais qui mettent plus de sucre. » 

Quelle est l’étape à ne pas rater dans la création d’un soda ?

« Il faut passer beaucoup de temps à s’intéresser au design du produit. Nous avons par exemple fait exprès de reproduire le design d’une bouteille des années 50. Ainsi on achète deux fois le produit : une fois pour le contenant et une fois pour le contenu. » 

Article précédent
Article suivant