transition énergétique
Business

Transition énergétique : Le coup de pouce pour que votre entreprise passe au vert

28.09.2023
par Bastien Craninx

Face au changement climatique, le gouvernement belge a mis en place un éventail de programmes et d’incitations destiné à encourager les entreprises à réaliser leur transition énergétique. Découvrons-en ensemble les différentes possibilités.

Ces initiatives visent à stimuler l’adoption de pratiques plus respectueuses de l’environnement et à accélérer l’utilisation d’énergies renouvelables dans le pays. « Il faudrait que les aides diminuent l’incertitude. Cela pourrait nous permettre d’être plus robustes par rapport à un futur incertain et de ne plus dépendre des énergies fossiles », explique Francesco Contino, professeur à l’école Polytechnique de l’UCLouvain. « Et surtout, cela nous offrirait l’opportunité d’une réflexion approfondie par rapport à l’utilisation de notre énergie ». 

Pour les grandes entreprises, des programmes spécifiques ont été développés pour les aider à franchir le pas. Parmi les mesures phares figurent les Certificats verts, qui récompensent les entreprises produisant de l’énergie verte avec des certificats échangeables sur le marché. « Cela constitue une source de revenus additionnels, stimulant ainsi la transition », explique Alexander Dewulf, président de Techlink.

Les entreprises peuvent également se voir offrir des subventions pour l’installation de technologies d’énergie propre, réduisant ainsi l’apport financier initial. « Par exemple, le projet WalEnergie de la Société Régionale d’Investissement de Wallonie (SRIW) propose un accompagnement technique personnalisé pour les entreprises wallonnes dans leur transition bas-carbone », poursuit Alexander Dewulf.

Le projet WalEnergie de la SRIW propose un accompagnement technique personnalisé pour les entreprises wallonnes dans leur transition bas-carbone.

- Alexander Dewulf, Président de Techlink

Des exonérations fiscales spéciales pour les investissements dans les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique ont également été mises en place, tant pour les petites que pour les grandes entreprises. « Il s’agit d’une déduction sur les bénéfices acquis pendant la période d’investissement », souligne l’expert. « La quotité déductible est fixée à 13,5% de la valeur totale de l’investissement, ou proportionnellement à l’économie d’énergie engendrée par celui-ci ». Les contrats d’achat garantis, quant à eux, assurent aux entreprises un prix fixe sur une période donnée pour l’électricité produite à partir de sources renouvelables, offrant ainsi stabilité et prévisibilité.

Les PME n’ont pas été oubliées par l’État. « L’aide du programme AMURE visant les commerces, les garages et l’HoReCa, par exemple, peut atteindre jusqu’à 50% de la facture HTVA de travaux liés à cette transition ». Il existe également un soutien aux investissements pour une utilisation durable de l’énergie (UDE). En outre, le dispositif Easy’Green, géré par le service Eco-transition de la SOWALFIN, a été créé pour épauler financièrement les investissements énergétiques et écoresponsables.

Afin d’accroître la sensibilisation et les connaissances, l’État encourage la participation des PME à des programmes de formation (comme le Resilience Coaching mis en place par Bruxelles Formation), à des plateformes de sensibilisation et à des réseaux d’entreprises durables (comme ecobuild.brussels). Tout cela visant à faciliter l’accès aux informations et aux ressources nécessaires pour accomplir la transition énergétique.

Sans oublier que des organismes spécialisés peuvent aider les entreprises à identifier les opportunités d’économies d’énergie et à mettre en place des mesures d’amélioration. Les Chèques-énergie sont, par exemple, spécialement destinés aux PME. « Ils couvrent 75% des dépenses pour la réalisation d’études mesurant l’efficacité énergétique des bâtiments, des éclairages et/ou des procédés de production ». Il est recommandé de se renseigner directement auprès des autorités compétentes ou des agences régionales pour en savoir plus sur les programmes spécifiques disponibles et les critères d’éligibilité.

Article précédent
Article suivant