maison
Finance

La maison ossature bois, une maison durable dans l’air du temps

03.06.2022
par Fokus Online

Depuis le 1er janvier 2021, la Région wallonne impose que toutes les nouvelles constructions sur son territoire répondent à la norme A Q-Zen. Face à cette nouvelle norme, la maison ossature bois semble une très belle alternative au béton. 

Vous envisagez peut-être de faire construire votre maison de rêve dans un futur proche. Mais comme beaucoup, vous ne savez pas par où commencer et sur quels critères vous baser. L’emplacement, le budget, la période à laquelle la faire construire. Autant de facteurs qu’il faut prendre en compte tant cette décision aura de l’influence sur votre nouvelle vie. Mais s’il est un élément que vous devez garder à l’esprit à l’heure actuelle, c’est certainement la consommation énergétique de votre future habitation. “Depuis le premier janvier 2021, toutes les nouvelles constructions en Région wallonne doivent impérativement correspondre à la nouvelle norme maison Q-Zen. Une norme européenne en matière d’efficacité énergétique des bâtiments”, explique Bernard Struys, conseiller en construction chez Maison Paquet. Cette norme vient compléter la réglementation de la PEB mise en place en 2010. Et si elle permet d’atteindre l’objectif d’une maison basse consommation, elle est aussi obligatoire pour l’obtention d’un permis d’urbanisme en Wallonie.

Une maison basse consommation ? Oui mais…

Il faut le savoir, une construction basse énergie vous coûtera généralement plus cher si elle n’est pas en ossature en bois. Et souvent, les futurs propriétaires ne sont pas au courant de tous les frais supplémentaires qu’implique une telle aventure. “Vous devrez payer la TVA, l’architecte ou encore les raccordements de votre poche”. Des frais pouvant s’élever jusqu’à 60.000 euros selon l’expert. De plus, il est obligatoire qu’un inspecteur PEB effectue son analyse du dossier pour l’obtention du permis. “S’il constate que la nouvelle norme PEB n’est pas atteinte, le constructeur devra revoir sa copie. Ce qui occasionnera des frais supplémentaires pour le client”. C’est pour cette raison que les futurs propriétaires doivent impérativement s’adresser à des firmes reconnues dans le domaine de la construction PEB A Q-Zen. Et de surcroît, à des firmes wallonnes, la Région flamande se basant, elle, sur un PEB moindre. Selon l’expert, l’idéal serait de se renseigner soi-même sur les critères indispensables pour une habitation PEB A. 

Si vous faites construire une maison ossature bois, elle ne s’apparentera pas du tout à une cabane de louveteaux dans la forêt.

Une maison ossature bois comme alternative au béton

Dans une habitation répondant au certificat PEB A, l’entièreté des composants doit être revue à la hausse. Les matériaux mais aussi la ventilation et l’isolation sont adaptés. Une partie des besoins de votre maison doit également être réalisée en autoproduction. Le but est bien entendu de n’avoir aucune déperdition de chaleur à l’intérieur. Et en termes de matériaux, la maison ossature bois est une excellente alternative à celle en béton. En effet, le bois n’aspire pas l’énergie de la maison comme le fait ce dernier. 

Soyez rassuré ! “Si vous faites construire une maison ossature bois, elle ne s’apparentera pas du tout à une cabane de louveteaux dans la forêt”. En effet, ce type de construction basse énergie demande une expertise pointue et minutieuse. Le montage s’effectue sans que la moindre humidité ne s’immisce dans le bâtiment. “C’est la grande différence avec les constructions en béton qui peuvent se transformer en véritables piscines durant les longs mois de travaux”. Ici, le procédé est tout autre. Les maisons sont assemblées en un seul jour.

“Les murs sont préfabriqués en atelier et numérotés en bibliothèque. Dans le même temps, les ouvriers s’occupent des fondations sur le site”. Un gain de temps considérable donc, qui se répercute bien entendu sur le prix global de la maison. Les montants en bois ont beau être bien plus chers que ceux en béton, la rapidité de construction vous évite généralement plusieurs mois de doubles loyers. “Seuls 5 mois sont nécessaires pour la construction d’une maison en bois alors qu’il en faut parfois 14 pour une maison en béton”. Et pour les sceptiques qui estimeraient encore que le bois est moins solide que le béton, Bernard Struys vous conseille d’aller faire un tour sur la Grand Place de Bruxelles. “ Elle date de l’époque de Charles Quint, est intégralement en ossature bois et reste à ce jour la plus belle place du monde”. 

Article précédent
Article suivant